Les « bons gestionnaires » n’aiment pas la nature !

L’anxiété causée par la peu de la nature est-elle la raison qui amène les élu•e•s de la ville de Melun et de l’agglomération Melun-Val de Seine à prendre des décision visant à faire disparaitre des espaces verts, espaces de nature ou espaces agricoles ? Ne serait-ce que sur la ville de Melun, ce sont 9,38 ha d’espaces boisés, de friches et d’espaces verts qui ont été livrés au bétonnage, soit 10,10% de la surface (non artificialisée) de la commune. C’est énorme en si peu de temps et cela ne va pas s’améliorer avec la réalisation de nouvelles routes et la construction d’immeubles sur l’ancien site de l’hôpital.

Cette peur de la nature avait été (…)

Claude Bourquard

Pour lire la suite de cet article, achetez nous

Laisser un commentaire