Pompage

Sur la planète Meuh-Lin, vivaient deux peuplades le long d’un grand fleuve : d’un côté, les Chats-Doctes qui adoraient toutes sortes de dieux, dont ceux de la technologie, du productivisme et de la finance ; de l’autre, les Grands-Bêtas qui n’adoraient aucun dieu et veillaient à leur qualité de vie actuelle et future. Les deux tiraient leurs besoins en eau des nappes phréatiques et du fleuve.

(…)

Par Claude Bourquard

Pour lire la suite de cette chronique, achetez-nous

Awa monte les escaliers

Awa pose ses sacs sur le sol froid et sale en prenant soin de na pas choquer les pots en verre. Quinze jours que l’ascenseur est en panne et toujours pas idée de quand il sera réparé. Awa se dit qu’elle en a assez, que leur bailleur se moque d’eux. Elle évalue le poids de ses courses. Un pack de six litres de lait demi-écrémé et longue conservation, le premier prix. Elle pense furtivement à la ferme des mille vaches, se dit que tout ça c’est bien dégueulasse mais qu’elle n’a pas le choix. (…)

Par Bénédicte Monville

Pour lire la suite de cette « short story », achetez-nous

Rythmes de résistance

Mode d’emploi : Cet article de Jazz est accompagné de notes où se trouvent les liens vers les musiques évoquées dans le texte, aujourd’hui disponibles sur YouTube. Ainsi, la musique explicite le propos, au même titre que le propos illustre certaines implications de la création musicale. On peut donc le lire comme on écoute une playlist à la radio ou dans son baladeur, avec les oreilles bien ouvertes et l’esprit toujours en éveil. Bonne lecture donc, et bonne écoute.

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
Acte II
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Rythms of Resistance est un quintet de jazz réunissant Naïssam Jalal à la flûte, au nay et à la voix, Mehdi Chaïb aux saxes et au derbouka, Karsten Hochapfel au violoncelle et à la guitare, Matyas Szandai à la contrebasse, ainsi que Francesco Pastacaldi à la batterie. Le métissage des styles est au coeur de leur projet musical. Il propose des sonorités inédites où se mêlent des influents hétérogènes, du jazz aux musiques africaines et arabes, contemporaines ou traditionnelles [1], en passant par l’impressionnisme et… le hip hop [2]. C’est une musique nomade, sans étiquettes ni frontières, qui ne laisse cependant aucune place à l’exotisme. La liberté (…)

Par Sergio Cappello

[1] http://youtube.com/watch?v=_DSrBgwAFUA

[2] https://soundcloud.com/naissamjalal/free-style-flute

Pour lire la suite de cet article achetez-nous

Dans les prairies nos vaches, à Melun notre oie de Bernache !

En vous promenant en bord de Seine, vous m’avez sûrement croisée. J’ai la tête noire, je suis très sociable et je ne me déplace jamais seule. Je suis… je suis… l’oie de Bernache du Canada ! Je suis originaire d’Amérique du nord, comme mon nom l’indique. Pour le plaisir des amoureux de la nature, je me suis définitivement installée en Europe, après avoir été (…)

Par Rachel Charpentier

Pour lire la suite de cet article, achetez-nous

La Révolution industrielle est (aussi) passée par Melun !

« Il n’est peut-être pas en France une seule ville mieux située que Melun pour le commerce et l’industrie. Sa situation topographique, au milieu d’un riche pays, à la porte de Paris, lui assure désormais des avantages tout particuliers. (…) »
Non, il ne s’agit pas ici de la dernière campagne de promotion du maire de Melun pour attirer dans notre bonne ville capitaux et investisseurs.
(…)

Par Julien Guérin

Pour lire la suite de cet article, achetez nous

Melun en quête de son Brie

Melun fête chaque année son Brie, mais en quoi la ville préfecture peut-elle en revendiquer la propriété patrimoniale ? Chacun peut s’interroger sur la légitimité de cette appellation puisque prés, vaches et laiteries fromagères sont invisibles dans la proche campagne melunaise. (…)

Par Claude Bourquard

Pour lire la suite de cet article, achetez-nous

En finir avec les contrats aidés et financer de vrais emplois !

Dès la rentrée, le gouvernement a frappé fort sur les associations et les collectivités en supprimant les dispositifs d’emplois aidés. La suppression de ces emplois aidés n’est pas un problème en soit, ces dispositifs étant une mauvaise réponse à la question du chômage. Il n’empêche que cette mesure va avoir des conséquences catastrophiques pour la population, comme le pointe un récent rapport du Sénat. C’est pourquoi plutôt que de supprimer les emplois aidés, il aurait été plus utile socialement et plus efficace économique de pérenniser 300 000 emplois (…)

Pour lire la suite de cet article, achetez nous

Par Aurélien Boutet
Salarié et militant associatif

Le Rail face aux aléas climatiques

Ces dernières semaines ont été marquées par des phénomènes climatiques remarquables, même pour cette période de l’année, et qui, par leur fréquence et leur ampleur, ont pénalisé bon nombre de Francilien•ne•s dans leur déplacement quotidien notamment sur le rail. Cet hiver en effet, pas une semaine ne s’est déroulée sans que nous connaissions des épisodes venteux, pluvieux et/ou neigeux. Le moral des usager•e•s et des cheminot•e•s (…)

Pour lire la suite de cet article, achetez nous

Par La Vie duraille